Aller au contenu principal
août 1, 2022 / ninannet

La gentillesse

Bonjour mes amies et amis. Bonjour les Cogolinoises et Cogolinois.

Je dédicace depuis plus d’une dizaine d’années, dans divers endroits, parfois dans des conditions difficiles ou au contraire dans un environnement chaleureux. Et toujours la même angoisse de se dire « comment va se passer cette journée ? Va-t-il y avoir du monde ? Va-t-on m’écouter ?

C’est la loterie, la fête ou la galère !

Eh bien moi samedi, à Cogolin, j’ai côtoyé toute la journée la gentillesse.  Très longtemps on m’a sous-entendu qu’être gentil est une faiblesse. Que de traiter quelqu’un de gentil est péjoratif.

Et si la gentillesse était une force ? Un art de vivre qui rend heureux ?

La gentillesse, comme le sourire, est innée en soi. Elle peut être un mot de consolation, une main tendue, une attention de l’autre, une écoute et pourquoi pas une politesse ? La gentillesse ne s’apprend pas, ne s’oblige pas. Elle est !

On peut très bien dire « non merci » avec un sourire. On peut très bien dire « je suis ravie de faire votre connaissance et repartir un large sourire sur les lèvres » et plus si affinités…

Être gentil c’est être authentique, c’est être soi et partager un même élan généreux. C’est un état d’esprit !

Samedi, donc, j’ai rencontré des Super mamans et mamies qui sans hésitation s’emparaient des « Gracieuse et Panache » pour Ambre, Léa, Lou, Charles de la part de mamie Francine qui a flashé également sur « Lettre à pépé Charles » pour quand il sera grand, Eden, Indiana, Coline, Alexandre et Athénaïs de la part de Mamie Do, Luka, Elena, Margaux, Manon aux yeux bleus, Victoire et Paul…

J’ai longtemps discuté avec Beryle qui est repartie avec « Voulez-vous danser ? ».

Un monsieur au prénom de Deret (je ne suis pas sûre de l’orthographe) qui ne savait pas parler le français est reparti avec une Gracieuse, en coup de coeur… pour apprendre m’a-t-il dit (difficilement) avec un accent prononcé…

Muriel, une Miraculée elle aussi, avons discuté à bâtons rompus un très long moment comme si nous nous connaissions depuis toujours, est repartie également avec « Voulez-vous danser ? ».

Et je garde toujours le meilleur pour la fin : ma rencontre avec Emma 4 ans et demi, d’une maturité incroyable. Elle a tout de suite commencé par lire la 4ème de couverture, comme une adulte, a feuilleté le livre et si son papa ne l’en avait pas empêchée, elle commençait tranquillement à lire « Gracieuse… « Un rosier pour maman ».

Une bien belle journée à la rencontre de la gentillesse, du sourire, de coups de cœur, laissant loin  derrière nous les deux années covid !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :