Aller au contenu principal
juillet 11, 2022 / ninannet

Ne jamais désespérer de l’humain !

Bonjour mes amies et amis, mes lectrices et lecteurs,

Mon leitmotiv « ne jamais désespérer de l’humain » !

Dans toutes les situations, même les plus difficiles, il y a toujours du positif qui permet de surmonter le négatif. « Quèsaco » ? Vous vous posez cette question, j’en suis sûre !

Eh non,  je ne vous entretiendrai pas de la chaleur, toute la France la subit, ni du Covid qui surgit comme le diable de sa boite de farces et attrapes, ni de la variole du singe, ni du pouvoir d’achat, ni, ni, ni… Que nenni ! Laissons tout cela aux médias grassement payés !

Alors qu’est-ce ? Il s’agit de mon dimanche dans un petit village endormi sous un soleil écrasant. Dehors, pas âme qui vive. Pour trouver la Salle des Fêtes, nous avons fait quelques tours de manège. Le  premier salon littéraire à La Motte. J’ai écrit salon ??? Non ce ne fut pas, hélas, un salon mais une rencontre entre voisins. C’est l’impression que cela m’a donnée, à en juger par les quelques attroupements et embrassades.

Pour commencer, à partir de 15h30, découverte de la très belle Salle des Fêtes, climatisée. Madame Danielle Pugnale, l’organisatrice, nous a accueillis très gentiment. De grandes tables étaient mises à disposition des auteurs, ainsi que de l’eau fraiche à volonté.

À l’ouverture du salon vers 17h, Madame Le Maire est passée en coup de vent prendre en photo les auteurs, trois petits tours et puis s’en va !

À 18h, aucun visiteur n’est apparu et je me suis dit « il faut bien que cela arrive une fois, ce soir ce sera Fanny pour tous »… ET tous les auteurs le pensaient, au point que quelques uns ont remballé vite fait, bien fait et sont partis sans même un au-revoir à l’organisatrice qui en a été très affectée. Sincèrement j’ai eu de la peine pour elle.

Puis timidement, des Mottois et Mottoises sont arrivés. Et là, vraiment c’est la première fois que j’ai constaté une telle solidarité, une telle empathie. Ils ont fait le tour de la salle, discutant avec CHAQUE auteur(e) et pour finir ont acheté des livres à TOUTES ! À TOUS !

Me concernant, les Mamies ont été géniales, Mamie kitou a pris « Lettre à pépé Charles » pour Liam. Mamie Clown « Gracieuse et Panache à la fête… » pour Valentin et « Lettre à pépé Charles » pour elle ». Maman Nadia, en toute complicité avec sa fille Lisa, est repartie avec le recueil de nouvelles « Voulez-vous danser » ? Mon dernier exemplaire de « Gracieuse et Panache en vacances » est emporté par une mamie qui a acheté autant de  livres pour enfants qu’elle a pu trouver pour son petit-fils, 3 ans, qui déjà aime beaucoup les livres… Quelques autres « Lettre à pépé Charles » et « Gracieuse… » m’ont quittée pour mon plus grand bonheur.  Fanny, tu peux aller te rhabiller !

Un petit panier picnic nous a été offert, c’est le geste qui compte…

Moralité, ne jamais désespérer de l’humain !

Ce qui m’a le plus touchée c’est de voir que les Mottois et Mottoises, très gênés de voir le peu d’affluence, ont été d’une grande générosité mêlée de fierté semblant vouloir dire « nous ne sommes pas venus nombreux, mais nous allons compenser en vous écoutant un à un  et en emportant vos œuvres ». C’est certain que nous aurions aimé voir plus de monde, mais la qualité a prévalu sur la quantité. Respect et bel état d’esprit !

Cela mérite un grand coup de chapeau et toute ma gratitude.

Promis je reviendrai l’année prochaine en espérant que les conditions optimales seront réunies, ce qui n’a pas été le cas en cette première édition. Les aléas d’une époque trouble.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :