Skip to content
mars 26, 2017 / ninannet

Gracieuse et Panache, Tome 2

Couv_fete

« On voit à la démarche de chacun, s’il a trouvé sa route. L’homme qui s’approche de son but ne marche plus, il danse » de Friedrich Nietzsche (Merci Alain Tremiseau)

Ma démarche a été plus que titubante, parsemée d’embûches, de souffrance et de doutes. Six mois déjà. Six mois à rattraper, non le temps ne se rattrape pas, il se vit bon gré, mal gré.

Puis s’infiltre la petite lumière au bout du chemin, celle qui ne nous éclaire pas encore tout à fait mais qui nous oblige à redresser la tête et à aller à sa rencontre. Le courage reprend, les gestes redeviennent presque automatiques, tout du moins on s’en persuade pour avancer, toujours avancer vers cette promesse de la tâche à terminer.

D’un pas de deux, d’un pouce hésitant (dommage collatéral) j’ai repris mes pinceaux, ma plume et me voici libérée de « Gracieuse et Panache à la fête de l’école ».

Tout dans ce petit conte pour enfants de 6 à 8 ans est l’illustration de cette citation de Nietzsche. Puisse-t-il faire le bonheur de nos chers petits que je vais très bientôt retrouver en dédicace.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :