Skip to content
août 6, 2016 / ninannet

« L’oiseau »

P1040848

“Les oiseaux, c’est comme l’amour, ça a toujours existé. Toutes les espèces disparaissent, mais pas les oiseaux. Comme l’amour.” De Marguerite Duras

Comme l’oiseau,

tu voles de cœur en peur,

de liesse en détresse,

de joie en désarroi,

Comme l’oiseau

 

puis un jour l’oiseau trouve son nid

car par l’oiselle est conquis

d’amour tous deux pépient

Se promettant le bonheur à l’infini

 

plumes soulevées d’ardeur

en désordre battent les cœurs

pour combien de temps ?

Le temps importe peu pourtant,

 

seule demeure la jouissance

de l’instant vécu en alliance.

Publicités

2 commentaires

Laisser un commentaire
  1. Carmen / Août 6 2016 9:31

    Comme ce poème chante doux à mes oreilles !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :