Skip to content
juin 4, 2016 / ninannet

« Ils sont partout »

ninanet-vip-blog-1448976239

« Parce que c’est ça votre force, votre différence, cette urgence à vouloir absolument vivre en soi et pas à côté de soi et devenir quelqu’un, sans oublier d’où on vient et où on va. Et au bout d’un certain nombre d’années, on se dit que si on n’était pas parti de là, on aurait peut-être laissé tomber » de Steve Suissa

C’est un peu le résumé du film de Yvon Attal « Ils sont partout ».

Hier avec mon amie Claire nous avons retrouvé notre rituel d’aller au cinéma. Il y avait longtemps, des soucis familiaux, des empêchements, mes dédicaces puis les retrouvailles. Le bonheur simple d’une amitié simple et sincère.

Nous voici toutes les deux donc à discuter à bâtons rompus pour rattraper le temps perdu. Se rattrape-t-il ? Dans le noir d’une salle de cinéma, et dans l’attente de la projection du film, le temps nous file entre les doigts, entrecoupé de rires et d’émotion. Puis silence, le film ! Quel plaisir d’entendre mon amie Claire s’esclaffer comme une petite fille à chaque répartie, chaque cliché… Parce que oui ce film n’a pas été tourné pour faire pleurer dans les chaumières et encore moins sur les pauvres Juifs… Non, non, non ! Mais pour montrer le ridicule de notre civilisation qui malgré les années, que dis-je les siècles, n’a guère évoluée avec les clichés qui ont la dent dure… Sur ces 0,2% de Juifs de la population mondiale qui continuent à déranger.

Yvon Attal obnubilé par des attaques répétées et parfois personnelles sur les Juifs, s’épanchent deux fois par semaine auprès de son psy. Il pose des questions existentielles qui en deviennent obsessionnelles sans obtenir de réponses. Y-a-t-il des réponses à la bêtise humaine ? Entre nous, les réponses il les connaissait.

La dérision, l’humour, le sarcasme, l’exaspération ne résolvent rien tant que « l’homme restera un loup pour l’homme ». Tant que le proverbe « l’union fait la force » restera lettre morte. Tant que le 10ème commandement « Tu ne convoiteras pas… » restera ignoré.

Il n’a rien inventé, et moi encore moins, sauf qu’à penser tout haut, il force à réfléchir, aussi bien les Juifs, les Catholiques, les Musulmans, les Roux, les Blondes, les Gros… Personne aujourd’hui n’est à l’abri d’une attaque, je l’ai été moi-même plus d’une fois et même s’il est difficile de se relever, même si on en garde à vie les stigmates, à chaque fois on en ressort plus fort. Croyez-moi ce ne sont pas de vaines paroles ou des paroles de consolation mais c’est la réalité.

Au vu de ce film, les extrémistes et ou intégristes, les jaloux, les faibles, les lâches, le deviendront peut-être un peu plus car on leur vole leur fond de commerce. Ils ont besoin de se repaître du sang et des larmes de leurs victimes et d’éructer pour exister. Mais vous remarquerez qu’ils n’ont jamais gagné une seule victoire !

Yvon Attal j’ai adoré ton film (entre séfarades on peut se tutoyer) mais une image m’a terriblement choquée, même si elle est très belle : les sublimes fesses de ta femme en string noir… Pas du tout à mon goût dans un tel film … mais pas pour ces messieurs… qui en redemanderont. C’est comme rajouter du sel dans un plat déjà salé pour s’emporter « la gueule » et se resservir à boire… Le coup de caméra à trinquer de trop.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :