Skip to content
mai 29, 2016 / ninannet

Journée surréelle

P1040416

« On ne peut pas exister sans être aimé » de Romain Gary

Ma journée de dédicaces à Montauroux était un peu surréelle. Je ne parlerai pas de l’accueil chaleureux, des embrassades, de l’émotion intacte à chacune de nos retrouvailles. Le Directeur qui me salue avec déférence, moi la toute petite auteure… Rien à ajouter là-dessus si ce n’est que cela permet d’optimiser cette journée.

Alors pourquoi surréelle cette journée ?

  • Parce que c’était la veille de la fête des mamans, que lorsqu’au moment de la dédicace voyant les yeux brillants de jeunes gens (de Yoan pour ne citer que lui, très pressé mais qui ne voulait plus partir) et surprenant l’émotion dans leur voix à l’intitulé du prénom tant chéri, j’essayais d’imaginer comment étaient ces mamans à qui était destiné mon livre.
  • Parce que d’autres étaient ému(e)s en pensant à leur maman disparue, toujours trop tôt, mais qui repartaient avec un de mes livres comme un lot de consolation.
  • Parce que d’autres encore, malgré les nombreuses années passées, s’épanchaient en me racontant leur souffrance d’avoir été mal-aimé(e)s, rejeté(e)s, des souffre-douleurs. Et là j’essayais de trouver les mots qui apaisent.
  • Parce que j’ai rencontré un petit bonhomme haut comme trois pommes, six ans à peine, qui après avoir lu quelques lignes de « Gracieuse et Panache sont amis » m’a dit au vu de mes peintures et dessins « moi je veux dessiner et vous vous écrivez ». Voilà il me proposait déjà sa collaboration. Soudain Eagan (prénom irlandais qui veut dire puissant) a pointé son doigt sur le livre à offrir à sa mamie Chantal. Son père a souri ajoutant « je cherchais un livre pour ma maman ». Puis Eagan s’est assis au sol pour démarrer sa lecture tranquillement. Tout comme Léane (qui se prononce Li Hane prénom chinois qui veut dire paix et tranquillité) un gamin adorable reparti avec « Gracieuse… » tout content. Mamie Anne qui m’assure qu’elle allait être gâtée le lendemain et ne voulant pas être en reste, a emporté la trilogie et Gracieuse pour ses 4 petits enfants, m’assurant qu’elle les lira aussi…
  • Parce que pour finir, cette dame qui a refusé une dédicace car « c’est à moi d’écrire ce que j’ai ressenti en vous écoutant et pourquoi j’ai choisi ce livre ». Comprenne qui peut ! Respect !

Une journée qui ne s’annonçait pas sous les meilleurs augures avec les restrictions d’essence et l’agitation permanente actuelle, mais qui a été forte en messages d’amour, de générosité et de détresse assortie de courage. Mon esprit a flotté dans une autre dimension. En des allers et retours dans mon autre vie et dans celle-ci. L’enfant que j’ai été et la maman que je suis aujourd’hui… On retient forcément les leçons de la vie.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :