Skip to content
décembre 5, 2014 / ninannet

La déraison, c’est le mal du siècle !

Merci mes chèr(e)s ami(e)s blogueurs (ses) d’avoir continué à me témoigner votre sympathie et votre amitié.

Me voici de retour. Oui la fête est finie. Me voilà débarquée du superbe paquebot avec une valise supplémentaire, une bonne grippe tonitruante, expectorante, « fiévrante » et j’en passe.

Le responsable ? Pas le temps, non ! Eh oui nous avons bénéficié d’une température estivale, d’un ciel bleu agrémenté de quelques timides nuages blancs, d’un soleil aveuglant et chaud et d’une mer d’huile docile et d’un bleu lumineux. La Méditerranée dans toute sa splendeur ! Et nous nous félicitions avec un plaisir gourmand d’avoir choisi la bonne semaine pour naviguer. Mais en fait nous n’avions rien choisi, si ce n’est la date de nos noces d’or. Pour la petite ou la grande histoire en Novembre 1964 il neigeait à Paris. En 2014 il neige à Paris. Nous apprenions que dans le Var, chez nous, c’était le déluge et nous avions le sentiment que c’était un cadeau de la nature, exprès pour nous, ce magnifique beau temps !

Alors me demanderez -vous ? Le criminel c’est qui ? La climatisation à outrance !

Mais oublions vite ce désagrément pour ne se souvenir que des bons moments passés à se chouchouter au SPA. Mon visage cartonné a retrouvé une belle vitalité, mes jambes se sont musclées à parcourir ce foutu bateau où jusqu’au dernier jour je n’arrivais pas à me repérer et nous étions tous dans la même galère !

Il faut savoir que pour passer nord sud sur cette immensité flottante, il fallait traverser les restaurants à tous moments de la journée. Un soir nous étions une vingtaine de passagers à tourner en bourriques pour retrouver notre cabine, sous le regard hilare des serveurs, quand nous comprîmes enfin qu’ils avaient fermé une porte, donc nous tournions en rond ayant perdu tout repère. Une blague parait-il courante… BON !

J’avais beaucoup de mal avec les orgies de nourriture. Ce gâchis ! À notre époque cela ne devrait plus être toléré. Je ne voudrais pas faire de misérabilisme mais trop c’est trop ! Les gens se servaient dix fois trop et abandonnaient les assiettes pleines sur les tables. Les serveurs, des Philippins pour la plupart, étaient écoeurés.

Merci à Doliprane qui m’a dopée et « presque » guérie pour aller demain dédicacer à la Librairie Lo Païs à Draguignan de 10 h à 18H. Noël est déjà là !

Quoi ? Qu’entends-je ? Qu’un ancien ministre de la recherche dit que le paracétamol est un poison ? C’est la déraison qui est un poison de nos jours. Et sur cet immense bateau dernier cri, à chaque instant la démonstration en était flagrante.

La Mère Noël ira dédicacer demain puisqu’elle a résisté au Poison. C’est du reste son parfum préféré.

Publicités
  1. A reblogué ceci sur jean-louis.riguet-librebonimenteuret a ajouté:
    Après une bonne grippe !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :