Skip to content
décembre 12, 2013 / ninannet

Paroles d’enfants

Très joli prénom d’une très jolie petite fille. Lili-Rose, rencontrée hier à Cultura de Marseille la Valentine.

Lili-Rose a choisi « Gustave » et voulait tout de suite repartir avec. Sa maman lui a proposé :

–       Attends Madame Annette Lellouche va te le dédicacer.

–       C’est quoi dédicacer maman ?

La maman a souri, m’invitant à prendre la parole pour lui expliquer ce qu’était une dédicace,  ce que je me suis empressée de faire avec mes mots, ma passion et mon sourire.

Face à moi j’avais deux joues rosies par l’émotion, surmontées de deux yeux expressifs, un concentré de joie de vivre. Je me suis appliquée pour que ma dédicace manuscrite soit lisible par ce petit rayon de soleil. Puis elle est partie rayonnante de plaisir.

Un long moment plus tard,  Lili-rose, après être passée à la caisse avec sa maman est revenue me voir pour me dire « Madame, j’ai déjà commencé à lire trois pages de Gustave et j’adoooore ». Je n’ai pu m’empêcher d’embrasser l’auteur de cette jolie déclaration spontanée.

 

À un autre moment de la journée, j’ai rencontré un petit garçon à peine haut comme trois pommes, peut-être 8-9 ans, qui ne lit pas au grand regret de sa maman. Il m’a avoué qu’il ne lisait que les livres imposés par sa maîtresse (pédagogie à revoir peut-être, peut-être pas ?). Il m’a écoutée poliment et a réalisé d’un seul coup en voyant mes 5 livres « c’est vous qui avez écrit tout ça et la peinture aussi ? BRAVO, félicitations ! m’a-t-il dit.  Et dit comme ça de la bouche d’un petit garçon sur un ton d’adulte, c’est sublissime. Voilà il n’a pas voulu de livre mais il était admiratif. J’ai essayé de lui expliquer le bienfondé de la lecture, peut-être va-t-il changer d’avis une fois rentré à la maison ?

Les enfants ne trichent pas et j’ai apprécié ce clin d’œil magique, en cette période de Noël … Aucun chant de Noël dans le magasin. Je le regrette vraiment. Et la morosité ambiante était palpable. Les gens avaient une liste de cadeaux à la main et n’en dérogeaient pas. Pas de surplus, ni de fantaisie. Rien à voir avec l’ambiance des autres années de dédicaces à même époque.

Avec bonheur, j’ai dédicacé mes livres principalement à des personnes qui avaient envie de me lire. L’achat plaisir m’a dit « Simone ». Henri, accompagné de son épouse Claire, a acheté « mes peintures », le texte il s’en moquait. Il a précisé qu’il a voulu saluer l’idée originale  d’amalgamer littérature et peinture, pour l’amour de l’art.

Encore quelques séances de dédicaces … et quelques belles rencontres à vivre jusqu’à Noël.  Puis nous saluerons la nouvelle année avec l’espoir d’un monde paisible.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :