Skip to content
octobre 14, 2013 / ninannet

Est-ce que les choses ont une vie ?

« La joie n’est pas dans les choses, elle est en nous » de Richard Wagner

 

C’est quoi au juste les choses ?

Est-ce que les choses ont une vie ?

Quand les choses s’imposent

Jamais la joie ne détruit

 

Dix jours sans blog, sans mails, sans livres, sans angoisse, sans RIEN. Est-ce bien vrai ?

Au départ l’intention était sincère. Se couper de tout. Plonger dans un jour nouveau  sans se retourner, couper les liens pour se restructurer. Partir loin, ailleurs sans se retourner, sans se poser de questions. Tout oublier. Pas facile ! Pas certain !

Les choses sont là qui vous rappellent à l’ordre. C’est quoi au juste les choses ? Est-ce que les choses ont une vie et le revendiquent-elles ? Vont-elles brouiller les cartes ?

Un avion qui refuse de décoller à la dernière minute, chose banale dit-on. Est-ce une chose ou une machine qui n’en fait qu’à sa tête ? Pas grave ! Il fera jour demain. La machine se pliera aux diktats de l’homme et s’envolera altière et docile vers les nuages blancs et les cieux cléments. Là-bas de si belles choses attendent.

Et comme rien ne vient de rien. La chose désagréable est remplacée par un moment choisi. Un dîner à Paris en si belle compagnie, un pur bonheur sans choses polluantes.

Dans le sac, la chose inerte qui ne demande qu’à réveiller les vieux démons. La chose qui doit sonner et qu’on feindra de ne pas entendre, puis que l’on récupèrera avec juste le petit retard nécessaire pour respecter ses engagements. Se couper de tout, pour se régénérer, pour fuir l’addiction ! Mais voilà l’esprit navigue, chose chagrine. La chose inerte a une extinction de voix, pas de réseau. Sans regret. Un sentiment de satisfaction tout de même, mini victoire sur la chose.

Arrivée avec les honneurs, les sourires, le soleil à peine levé, le lagon vert, les palmiers, dans ce petit matin prometteur. Toutes ces choses qui font rêver sur papier glacé, sont là et bien là.

Trop de bonheur tue le bonheur. Est-ce la règle des choses de la vie ? Un machin chose qui ne passe pas et c’est la chose bête qui fait plier les genoux à terre.

Mais la chose humaine se rebiffe. Tout s’accélère. Les choses belles se succèdent aux belles choses. Alice au pays des merveilles.

Les remords parfois s’installent en quelques pensées sombres. Tout ce luxe quand tant n’ont rien à manger, toute cette joie de vivre quand d’autres laissent leur vie pour un sentiment de liberté qu’ils ne connaitront jamais. Le paysage s’assombrit car la réflexion sur la chose rend puérile et fragilise. On n’oublie jamais d’où l’on vient.

Puis tout s’accélère en un arc-en-ciel de félicité. Tout va si vite et si bien. Déjà le retour et les choses continuent leurs caprices. Des grèves, des machines en panne … de l’avion jusqu’à la passerelle qui se bloque pour une brutale prise de conscience : qu’est-ce que l’homme face à la machine ? RIEN.

RIEN ? Et toute cette JOIE emmagasinée ? Jamais due aux CHOSES mais au cœur qui bat, au regard qui s’échange, aux mots qui se murmurent, au geste qui pacifie.

À la mère fière, si fière !

Tout va bien assure l’Oiseau des iles dans un sourire.

Tout va bien répond Colombine dans un large soupir.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :