Skip to content
septembre 8, 2013 / ninannet

Ma richesse

« Aimer c’est trouver sa richesse hors de soi » de Alain

 

Je ne sais pas qui est Alain, mais ce que je sais c’est que ma richesse était là hier, dans cet antre de la culture, dans cette ville, dans ce brouhaha, dans cette sorte de folie artistique.

 

Ma richesse c’était hier avec Stanislas. Un petit bonhomme, haut comme trois pommes, et qui avec ses yeux d’amour m’a dit « j’ai aimé lire « Gustave » et je voudrais découvrir la suite ».

Ma richesse c’était avec Marius, cinq ans. Sa maman lui a demandé de prendre connaissance de la quatrième de couverture de « Gustave » avant de l’acheter. J’ai ouvert de grands yeux étonnés. Mais si, m’a-t-elle assurée avec une fierté amplement méritée. Marius a lu à haute voix, une voix juste, une intonation parfaite. Un attroupement s’est formé autour de nous. « Ma richesse » était à son comble.

Ma richesse était avec Paloma, Lenny, Sarah d’adorables enfants et adolescents mais aussi avec Hélène qui m’a touchée par son histoire, Cécile et Pierre un couple heureux, Camille, Hassna que je reverrai très prochainement dans son collège dans un programme pédagogique sur mes livres. Et tant d’autres. Et tant d’autres.

De mémoire, je crois n’avoir jamais rencontré autant de monde dans une même journée. Les uns étaient stressés, expéditifs une liste de fournitures scolaires à acheter.

Les autres flânaient en tenue encore estivale, dos nus, robes légères ou shorts et tongs. Bronzés et souriants.

Par vagues successives je les voyais arriver à en avoir le tournis.

Le tournis je l’ai encore ce matin. Je le chasse mais il ne me quitte pas. Les images défilent en continu. L’ivresse de ma richesse.

Ma richesse d’une succession de hasards qui m’installe, là, sur ma chaise et qui emballe ma Vie.

Alors même si parfois, j’en ai un peu marre, même si parfois je voudrais tout laisser tomber et reprendre ma vie d’avant, cela n’est plus possible. Baisser les bras ne me parait même pas envisageable. Ma fatigue n’aura jamais raison de moi. Mon amour reste vivace.

Je ne pourrais plus me passer de cette richesse hors de moi, riche des autres.

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :