Skip to content
août 25, 2013 / ninannet

L’Amiral

Saint Martin de Pallières, son château médiéval, ses vignes, sa chapelle et ses vieilles pierres solidement ancrées sur cette terre pour l’éternité.

Juste quelques nuages blancs pour dissiper ce qui aurait pu être écrasant de chaleur.

Un village alangui, endormi, silencieux. Quelques enfants, quelques jeunes couples, quelques personnes âgées.

Une salle de coopérative, des bénévoles attentifs c’était leur première, trente auteurs, tous régionaux, tous animés du même sentiment de solidarité pour faire revivre ces villages retirés.

Une bonne ambiance de retrouvailles, nous nous connaissions tous ou presque. Célia un volcan, René un extra-terrestre divinement intelligent, Lucien adorable et paisible, à mes côtés toute la journée. Et comme toujours, quelques revêches qui se prenaient trop au sérieux.

Un accueil chaleureux, un repas du midi sous les arbres, derrière la vieille chapelle (rappelant à certains de vieux émois, qui n’a pas …), du rosé et des éclats de rire.

Sinon pas grand-chose à vous raconter. Très peu de visiteurs, les touristes étaient déjà sur le chemin du retour. Les villageois avaient probablement d’autres priorités.

Mais qu’importe ! Ceux qui étaient là avaient envie de nous rencontrer. La qualité de l’écoute était au TOP ! « C’était simple mais c’était si bien » !

Une adorable Belge qui m’avait écoutée avec beaucoup d’attention, m’a dit « je fais le tour ». Et je l’ai vue vraiment s’arrêter devant chaque auteur. Lorsqu’elle est revenue vers moi, elle m’a dit « ça y est, je reviens vers vous car je viens chercher votre passion ». Je n’ai pas tout de suite compris ce qu’elle voulait dire. Elle m’a désigné « Retourne de là où tu viens » et « Un soir d’été en Sardaigne ». Dans ces deux livres, je sais que je vais trouver mon bonheur puisqu’il est passé par le vôtre ». Cadeau royal … Elle s’appelle Béatrice … Elle m’a été envoyée par mon ange, ça ne s’invente pas !

Quelques « Gustave » sont partis animer des soirées familiales grâce aux mamies, dont celui pour « l’Amiral ». Sa femme m’a dit «  c’est l’homme le plus important de toute la famille, c’est notre pilier ». L’amiral sera le mot de la fin.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :