Skip to content
juillet 31, 2013 / ninannet

« Je vous aime »

… livrogne.com est mort … Que vive Noann !

Je ne me souviens plus comment j’ai connu ce site de blogueurs. Sûrement par un de ces purs hasards qui fait si bien les choses. Sans aucun doute une chronique de Noann qui m’avait beaucoup plu. Je l’ai contacté sans grande conviction car à cette époque-là qui connaissait Annette Lellouche ? Personne ! (Encore aujourd’hui me direz-vous ! Encore que …  et je tiens à le souligner, « Un soir d’été en Sardaigne » est au Brésil grâce à lui et sûrement d’autres livres ont été achetés à la suite de l’article de Noann. Mais bon là n’est pas le sujet. Le sujet qui me tient tant à coeur c’est Noann) !

Pourquoi aurait-il envie de me lire ou de conseiller de me lire alors que tant de livres d’auteurs connus dont le talent n’est plus à prouver, attendent déjà ? Lorsque j’ai reçu sa réponse affirmative empreinte de simplicité, j’étais vraiment folle de joie. Il m’a lue, m’a chroniquée très professionnellement juste pour le plaisir de parler d’un livre qu’il a aimé. Quelle classe ! Un ange.  Puis il y eut les autres et toujours avec simplicité et une gentillesse inouïe, Noann m’a suivie dans mes publications. Pour mes romans jeunesse, Céleste a pris le relais et elle l’a fait avec une délicatesse digne d’une âme soeur.

Du reste, sur ce blog, je vous en ai toujours offert la primeur avec tant de fierté.

Pour que vous puissiez vous rendre compte de la qualité de leurs chroniques, vous, mes amies blogueuses / amis blogueurs, qui prenez du temps à me rendre visite, je vous demande de tout mon coeur d’aller, avant qu’il ne soit trop tard, faire un tour sur le blog de http://livrogne.com . Vous ne regretterez pas le voyage, mieux vous découvrirez de beaux livres à lire et moi j’aurais moins de remords de ne pas avoir été aussi présente que je l’aurais souhaité. Le travail et le manque de temps « m’a tuée ».

Noann, Céleste, je voudrais que les compteurs explosent aujourd’hui comme si le champagne coulait à flots car vous partez pour retrouver votre liberté, votre envie de redevenir auteur.

Peut-être aussi parce que la gratitude n’est pas dans l’air du temps, les visiteurs du Net sont volatiles et vous avez manqué de clics mais à tous clics, déclics ! Et je vous dédie ma poésie sur le Silence car je suis certaine que le bruit reviendra.

Aussi permettez-moi d’être la première à casser le silence pour vous dire « je vous aime ».

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :