Skip to content
mai 23, 2013 / ninannet

« Môman »

« L’amour maternel est le plus éminent des sentiments égoïstes, ou, pour dire autrement, le plus énergique des sentiments altruistes » de Alain.

Je ne sais pas qui est Alain mais ce qu’il écrit raisonne dans ma tête. Je m’inquiète soudain : raisonne ou résonne ? Les deux ! Je me raisonne pour que ne résonne pas la révolte en moi !

La femme qui décide un jour d’enfanter ne pense pas à un acte égoïste. Cependant quelle est la femme qui réfutera l’idée qu’elle prend cette décision un peu égoïstement. Pour ressentir cette fusion neuf mois durant pour ensuite la vivre chaque jour en accompagnant pas à pas sa réussite, sa gloire jusqu’à appeler sa petite « Gloria », sa chance aussi … dans un sentiment totalement altruiste. L’autre, sa partie d’elle-même. Son tout. Son moi ! Jusqu’au-boutiste ! Jusqu’à son dernier souffle !

Mais la femme qui n’enfantera pas pour de multiples raisons, bien souvent égoïstement fondées ou infondées, payera un lourd tribut à l’aridité de son corps. J’ai souvent remarqué que même dans le désert, une petite fleur sauvage venue de nulle part pousse toujours. La loi de la nature fait sa Loi !

Celle qui se bat, qui lutte, qui se sacrifie, bien souvent au péril de sa vie pour procréer, dépense une énergie démesurée et altruiste. Cette femme-là je la saluerai en particulier.

J’éprouve tout à coup une pensée affectueuse à toutes celles et ceux qui chérissent, pleurent et regrettent leur « môman », disparue toujours trop tôt ! Et plus encore aux mamans qui n’entendront plus « maman je t’aime » parce que la vie en a décidément autrement. Quelle pire triste journée que ce dernier dimanche du mois de mai ?

Cependant va résonner ma révolte contre les mamans qui ne méritent pas ce « label ». Même si elles ont des excuses, même si elles sont inconscientes du mal qu’elles inculquent dans les veines de leur progéniture qui n’a rien demandé avant d’être une minuscule graine mais mendie un peu d’amour après, car la graine a besoin de grandir, même si je veux espérer qu’au fond d’elles-mêmes le cordon reste encore un peu accroché comme un fil rose ou bleu, j’ose à croire que toutes les mamans aiment leur petit bout d’Elles.

Sinon quelle espérance ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :